Home / Style de Vie / Dieu fait-il la sourde oreille ?

Dieu fait-il la sourde oreille ?

On est tous, un jour, passés par là…On persévère dans la prière pour une situation douloureuse ou compliquée, et pourtant, rien ne change. On a l’impression que Dieu ne nous entend pas. Ou que le ciel est fermé. Alors on utilise malgré nous un ton crescendo où nos lamentations, puis nos supplications se transforment en cris de plus en plus pressants.

Dieu, aide-moi, aide-moi, je t’en supplie !

Oui, crier s’avère parfois plus nécessaire que de prier ! Car il peut nous sembler que Dieu ne nous entend pas…

Alors, pourquoi faut-il parfois hausser le ton avec Dieu ?

Eh bien, comme dirait Fernand Raynaud : ça dépend !

Du temps, s’il pleut, s’il vente, s’il y a urgence !

Si Dieu nous a créés avec des cordes vocales, c’est bien pour qu’on les fasse fonctionner ! Bien qu’elles soient en nombre réduit (2 !) et qu’elles ne dépassent pas les 2 cm, elles sont très utiles pour :

  • Attirer l’attention : on interpelle une personne qui est trop loin
  • Manifester sa joie : des cris de victoire (Quand la France a gagné la coupe du Monde !)
  • Interrompre une action : dans l’urgence, pour éviter une catastrophe : “Stop !”
  • Effrayer : en vue d’intimider ses adversaires (le chant maori “Haka” des All Blacks !)
  • Insister : quand on n’est pas entendu une première fois, on monte le son en répétant plus fort !

Dans certaines circonstances de notre vie, crier sera plus approprié que prier plus posément.

Un combat s’accompagne habituellement d’une stratégie qui va crescendo jusqu’à la victoire. Avec Dieu, c’est différent. Pas d’arme, pas de plan de bataille sinon… prier et crier !

En relisant l’histoire de Josué, je me suis aperçue que ce dernier a poussé le bon cri. Le meilleur qu’il soit ! Certes, il y avait un gros enjeu : la conquête d’un territoire.

Dans votre cas, peut-être avez-vous la pénible impression que Dieu ne prête pas attention à vous, qu’il ne vous entend pas.

Parfois, même, je me surprends à dire à Dieu : “Je crie à toi, Dieu ! S’il te plaît, débloque la situation !”

Et si Dieu voulait qu’on pousse réellement un cri ?

Mais quel genre de cri ???

Voix et trompettes, c’est à vous de jouer !

Drôle de plan, que celui de Dieu pour Israël afin de conquérir une forteresse barricadée : Jéricho, inaccessible mais qui sera bientôt la propriété du peuple, selon la promesse de l’Éternel à Josué.

Accompagné de 40 000 hommes, Josué, fils de Nun, ancien assistant de Moïse alors décédé, a obéi au doigt et à l’œil aux ordres un peu bizarres de Dieu, il faut bien se l’avouer : pas d’arme, sinon des trompettes. Et pas de montage d’engins de guerre pour catapulter des gros rochers sur les murailles. Non. Rien de tout cela. Marche autour de la ville et concert d’instruments à vent, c’est tout.

C’est tout ? C’était sans compter le cri de guerre de ces 80 000 cordes vocales dont les décibels ont fait sauter les murs de Jéricho. En plus, des milliers de sons égrainés des cors de béliers soufflés par les Lévites.

Josué et le peuple d’Israël ont poussé un cri de guerre qui leur a permis de remporter la victoire.

5 clés à retenir pour gagner 🔑

À l’aube de la victoire promise par l’Éternel, se tient un Josué “discipliné”, qui ne discute pas avec Dieu et fait exactement tout ce qu’il lui dit, et le peuple avec :

  1. Il a écoutéDieu qui s’est adressé à lui, après la mort de Moïse
  2. Il a eu confiancedans les paroles encourageantes de Dieu
  3. Il a obéiscrupuleusement à Ses commandements
  4. Il a mis en pratiquela stratégie originale de Dieu pour gagner Jéricho
  5. Il a criéet tout le peuple avec lui !

“Nul ne tiendra devant toi, tous les jours de ta vie. Je suis avec toi comme je l’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai pas, je ne t’abandonnerai pas.” (Josué 1.5).

Motivé par les paroles puissantes de Dieu, Josué s’est assuré une éclatante victoire !

Les cris et le son des cors ont agi comme de la dynamite. Jéricho est tombé entre les mains d’Israël.

Dieu a une stratégie pour vous, comme pour Josué. Faites-lui confiance !

La victoire est au bout quand on applique point par point ses ordres :

1 L’écouter, 2 Lui faire confiance, 3 Lui obéir, 4 Mettre en pratique sa Parole et… 5 Crier : “Victoire !”.

Quels sont vos murs à abattre ? Quelles sont ces murailles infranchissables, barricadées comme Jéricho ?

  • Votre couple ?
  • Vos enfants ?
  • Votre travail ?
  • Vos finances ?
  • Votre santé ?

Quel que soit votre combat et le plan de bataille que Dieu vous donnera pour renverser vos obstacles, aussi étrange soit-il, obéissez-lui sans hésiter ni murmurer et regardez vos murs tomber les uns après les autres.

N’oubliez pas que tous nos murs sont sous les yeux de Dieu ! (Esaïe 49.16)

Lisa Giordanella

Style de Vie

 

1Shares
(Visited 1 times, 1 visits today)

Check Also

Es-tu es sécurité dans la joie de Dieu ?

Les enfants ont souvent une petite cachette secrète. Quand tu étais enfant, en avais-tu une …

Comment demandez-vous à Dieu ?

Parfois, malgré nos prières, on ne comprend pas pourquoi ça bloque encore, malgré toutes les conditions …

3 clés pour pardonner plus facilement

Nous avons tous été blessés un jour ou l’autre… Par ceux que nous aimons le …

Les apparences sont trompeuses, et je suis bien tombée dans le piège

« L’habit ne fait pas le moine », vous connaissez comme moi ce dicton populaire. En clair les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *